Les procédures d’alerte dans les PPMS mis en œuvre dans les écoles

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) prépare et protège les membres d’une communauté scolaire ou d’un établissement recevant du public (ERP) face à des risques majeurs. Le PPMS définit des protocoles d’action et de réaction dans une situation d’urgence, tout particulièrement, au sein d’un établissement scolaire. Il est activé en cas de catastrophes naturelles, d’incidents technologiques ou de menaces liées à la sécurité (personnes malveillantes, attentats, attaque armée, etc.). Ce dispositif a plusieurs objectifs, dont la mise en place de procédures d’alerte et d’évacuation.

L’alerte générale : l’alerte PPMS

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) ne doit pas être confondu avec le plan de prévention et de mise en sécurité. C’est du premier dont il est question dans cet article. Le PPMS peut être défini comme une stratégie de sécurité dans les établissements scolaires pour prévenir les risques majeurs. Les écoles doivent mettre en place un PPMS. C’est une obligation légale. Ce dispositif ne se limite pas aux consignes d’évacuation en cas de situations urgentes. Avant l’application de ces consignes, il faut déjà lancer l’alerte sur le danger qui plane sur l’établissement scolaire. Voilà pourquoi, le PPMS doit prévoir un système d’alarme. Ce doit être un signal d’alerte clair, distinct et reconnaissable par tous les membres de l’école (personnel, élèves, visiteurs). Ce signal peut être un son spécifique diffusé par le système de sonorisation de l’établissement, un message vocal, ou même une alerte visuelle.

La diffusion massive de l’alerte

Lorsque l’établissement scolaire élabore le PPMS, il désigne des membres du personnel chargés de déclencher l’alerte, de coordonner les actions de communication et de communiquer avec les services d’urgences à l’extérieur. Il faut également prévoir les moyens de communication (ou de diffusion à grande échelle) de ces alertes et des instructions qu’elles impliquent (par exemple : les consignes de sécurité). Cette diffusion massive permet d’éviter les hécatombes comme aux USA. L’objectif est de répandre l’alerte PPMS pour que le maximum de personnes soit au courant, notamment, celui qui ne peut entendre l’alarme PPMS en train de retentir. Voici quelques exemples : haut-parleurs internes, téléphone, radios portables, systèmes de messagerie électronique, réseaux sociaux.

À propos de l'auteur

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *